Au début le verbe ?.

Monsieur Fleuron m’a rendu mon premier devoir hier.

 C’était por moi une dure épreuve. Depuis une semaine j’avais eu le temps de me rendre compte de mes difficultés à rédiger . A organiser mes idées. trouver le vocabulaire juste.

Mais au fond ça me plaisait de me remettre à niveau , de penser réfléchir sur un sujet si ardu.

j’avais des idées mais quelle difficulté à les exprimer. je me sentais enfermée dans mon cerveau et aussi débordée par le flot de pensées. Quand on dit qu’au début il y a le verbe ! eh bien pour moi ce n’est pas le cas ! j’ai l’impression de ressentir des schémas avec mon corps ; des liaisons entre les choses et je me parle sans mot. C’est incroyable ! Les mots passent si vite que je n’ai pas le temps de les attrapper peut être ? Quand j’essaie de faire remonter tout cela à la surface les mots sont trops imprécis je sais qu’il existe le bon mot, du moins je le crois. Je finis par me contenter d’un mot approximatif et d’approximation en approximation je me demande ce que le lecteur comprendra de ma pensée.

Apparemment Monsieur Fleuron a compris mais il m’a trouvé un peu confuse dans mes propos avec un plan très flou.  Je n’ai pu qu’acquiescer quand il m’a serré la main pour me rendre mon devoir. je ne pouvais pas faire mieux de toutes façons. Mais j’avais très  honte depuis que je lui vais rendu ce devoir.

Je lui ai même envoyé un mail pour lui dire à quel point j’avais conscience de ma faiblesse.

 

 



Laisser un commentaire

L'évasion d'un Ange Etrange... |
Les manuscrits de Kelliloute |
AMACINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le ciel interdit-roman en l...
| colombine40
| Quand ma plume parlera